La CFEJ fait peau neuve : nouveaux visages, nouveau site et nouvelles priorités

Sous la houlette de son nouveau président, Sami Kanaan, et dans une composition fortement renouvelée et rajeunie, la Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse s’attaque à un thème d’actualité : l’impact de la transformation digitale sur les enfants et les jeunes, notamment en termes d’emplois futurs, de conditions de travail et de compétences à acquérir. A côté de ce fil rouge thématique, la CFEJ poursuit son engagement pour les enfants et jeunes par ses prises de position sur des révisions légales les concernant. Le nouveau site web de la CFEJ facilite l’accès aux rapports et recommandations de la commission. On peut aussi y découvrir les nouveaux visages de la CFEJ.

Sami Kanaan a pris la tête d’une commission renouvelée et rajeunie

Dans le cadre des élections de renouvellement, le Conseil fédéral a nommé Sami Kanaan comme nouveau président de la Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse. Engagé de longue date en politique et dans la société civile, Sami Kanaan siège depuis 2011 à l’exécutif de la Ville de Genève, en charge du Département de la culture et du sport. Il a repris début 2016 les rennes d’une commission fortement renouvelée et rajeunie.

La vice-présidence de la CFEJ est assurée par Emilie Graff, co-secrétaire générale à AvenirSocial, et Flavia Frei, responsable Politique à Protection de l’enfance Suisse et présidente du Réseau suisse des droits de l’enfant.

En tant que commission extraparlementaire consultative, la CFEJ défend les intérêts et la perspective des enfants et des jeunes. La commission prend notamment position sur des projets de lois fédérales ou de programmes les concernant. Proactive, la CFEJ travaille aussi sur des thèmes forts pour lesquels elle réunit une expertise interdisciplinaire et formule des recommandations politiques.

Un nouveau site web pour faciliter l’accès à l’expertise de la CFEJ

Durant l’année 2016, le site web de la CFEJ (www.cfej.ch) a subi une profonde mue technique et visuelle. On peut y découvrir les nouveaux visages de la commission, mais aussi les rapports synthétisant expertises et recommandations politiques sur des thèmes comme la consommation, le droit d’être entendu ou la sexualité, toujours en se focalisant sur les enfants ou les jeunes et en y intégrant leur perspective.  

Il est également possible de s’abonner au « 3 minutes pour les jeunes », une courte prise de position adressée aux parlementaires à chaque Session. La diffusion des actualités du site sur les médias sociaux est facilitée. Une recherche thématique permet d’accéder de manière ciblée aux prises de position de la commission. Dans la nouvelle rubrique « Carte blanche », les membres de la CFEJ apportent un éclairage personnel. Le premier numéro présente un regard croisé, romand et alémanique, sur le développement de l’animation socioculturelle dans chaque région linguistique.

Impact de la transformation digitale sur les enfants et les jeunes

Tout le monde parle de la 4e révolution industrielle ou de transformation digitale. Certains esquissent des scénarios-catastrophes allant d’une perte d’emplois massive au manque cruel de compétences techniques et informatiques, en passant par une précarisation accrue des conditions de travail. D’autres promettent des lendemains qui chantent, les nouvelles technologies résolvant les problèmes de mobilité ou facilitant grandement la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale.

Qu’en est-il de l’impact de la transformation digitale sur les enfants et des jeunes ? Quelles compétences doivent-ils acquérir pour le monde du travail de demain ? Comment et où vont-ils acquérir ces compétences ? Faut-il encore penser en termes de métiers ? A quelles transformations de l’organisation du travail devront-ils savoir faire face ? Quels sont les craintes et souhaits des jeunes pour leur avenir ? Quelles seront les conséquences en termes de stress et de temps libre pour les enfants et les jeunes ? La CFEJ a décidé de se focaliser ces prochaines années sur cette thématique complexe qui va vraisemblablement occuper le devant de la scène politique et animer le débat public ; thématique dont il est essentiel de saisir les enjeux dès aujourd’hui.

L'action de la CFEJ concernant cette problématique centrale sera évidemment accompagnée par une présence soutenue sur d'autres enjeux essentiels et souvent permanents, comme la protection de l'enfance, l’évolution des modèles familiaux, la participation des jeunes aux décisions qui les concernent, l’accueil des enfants migrants ou la précarisation croissante d’une partie de la jeunesse.

Renseignements : 

Secrétariat de la CFEJ, ekkj-cfej@bsv.admin.ch, tél. 058 462 92 26

Sami Kanaan, président de la CFEJ, tél. 079 204 30 12

Site web : www.cfej.ch